Peintre
CORBAZ Aloïse
1886-1964
 
Aloïse Corbaz (dite Aloïse) est une créatrice d'art brut suisse, née à Lausanne, Vaud, le 28 juin 1886 et morte à Gimel-sur-Morges, Vaud, le 5 avril 1964. Petite, son rêve est de devenir cantatrice. Elle perd sa mère à 11 ans. Après l'école secondaire, elle suit les cours de l'école professionnelle de couture de Lausanne. Dès 1911, elle est envoyée en Allemagne comme institutrice privée chez une famille noble à Leipzig, puis à Potsdam, chez le chapelain de l'empereur Guillaume II. Elle tombe alors amoureuse de l'empereur comme l'attestent des lettres de cette période. La Première Guerre mondiale l'oblige à retourner dans sa famille en Suisse. En 1918, elle est hospitalisée pour des troubles mentaux (schizophrénie) à l'asile de Cery. Dès 1920, elle est définitivement internée à l'asile de la Rosière. Elle commence à écrire et à dessiner à cette époque. D'abord détruites, ses œuvres seront préservée grâce à l'intérêt que leur portera le directeur de l'hôpital, Hans Steck, et son médecin, Jacqueline Porret-Forel, dès 1936. Le support principal de ses œuvres est constitué de papiers d'emballages qu'elle coud ensemble pour obtenir des feuilles de grand format. Elle dessine sur les deux faces de ces supports avec des crayons et des craies grasses en utilisant tout l'espace. Les thèmes que l'on retrouve régulièrement dans son œuvre sont le couple amoureux, le théâtre et l'opéra. Elle met en scène des personnages historiques ou de fiction. Une partie de son œuvre est aujourd'hui conservée à la Collection de l'Art Brut à Lausanne, Vaud, Suisse, et au Kunstmuseum (Musée de Beaux Arts) de Soleure, Suisse.